• Roanne passionnément D

Hommage à Christian Maisonneuve

Mis à jour : mars 22


C’est avec une profonde tristesse que l’équipe Roanne Passionnément a appris ce mercredi 17 mars la disparition de l’un de ses plus fidèles partisans.


Gaulliste depuis toujours, Christian Maisonneuve avait la passion de la politique dans le sang.


Candidat aux élections municipales dès 1977 aux côtés de Paul Pillet puis en 1989 auprès de Pierre Guérin.

Élu en 1995 sans discontinuer, une première fois en 2001 en tant qu’adjoint en charge de la sécurité et à nouveau en 2014 en charge de l’état civil, des élections et des anciens combattants. Christian Maisonneuve a marqué la vie politique roannaise pendant près d’un demi-siècle.


Engagé pour sa ville et ses habitants dont il avait à cœur de représenter les intérêts, il n’a jamais cessé de défendre ses convictions dans l’arène politique du conseil municipal aussi bien dans la majorité que dans l’opposition.


D’une extrême gentillesse, toujours soucieux du bien-être de ses concitoyens, Christian Maisonneuve savait répondre aux attentes des roannais et connaissait par cœur chaque centimètre de sa ville, qu’il n’a jamais cessé d’aimer.

Par son action il avait considérablement contribué au renforcement de la sécurité des roannais, pour qui il tenait à offrir une ville plus sûre et plus agréable à vivre.


Homme de valeur et de convictions, Christian Maisonneuve portait son combat pour la défense de ses concitoyens aussi bien à Roanne qu’au service de la Nation tout entière.


Officier de l'ordre national du mérite à titre militaire, commandant de la réserve citoyenne de l'armée de l'air, Président délégué de l'association nationale des Officiers de réserve de l'armée de l'air, Christian Maisonneuve laisse à chacun d’entre nous le souvenir d’un citoyen modèle profondément engagé au service du bien public et de l’intérêt général.


Roanne restera marquée par son action et toute la chaleur humaine qu’il pouvait apporter à ses habitants.


Nous exprimons nos plus sincères condoléances à Monique, ses deux filles et ses petits-enfants.


Merci Christian


846 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La Gauche n’aime plus les jeunes

« La force d’une cité, c’est sa jeunesse et les moyens qui lui sont offerts pour s’instruire, se former et intégrer facilement le monde du travail ». Si Madame Dumoulin avait pu consacrer autant d'éne